"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407797 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Loi "Hôpital, Patients, Santé et Territoires" (loi Bachelot) : agissons ensemble le Jeudi 5 mars 2009 pour la défense et le développement du secteur social et médico-social et la défense et l’amélioration de la CC66

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Loi "Hôpital, Patients, Santé et Territoires" (loi Bachelot) : agissons ensemble le Jeudi 5 mars 2009 pour la défense et le développement du secteur social et médico-social et la défense et l’amélioration de la CC66



La loi "Hôpital, Patients, Santé et Territoires" débattue à l’Assemblée Nationale, a aussi des conséquences pour le secteur de l’action sociale et médico-sociale.

Elle renforce, comme dans la Santé, la marchandisation du secteur.

Conjuguée à la Révision Générale des Politiques Publiques (R.G.P.P.) et la réforme des collectivités locales ( regroupement des régions, départements devant s’occuper de ses pauvres et de ses handicapés…) cette loi va accentuer le transfert de charge de l’Etat et de l’Assurance Maladie vers les collectivités locales et donc des citoyens contribuables…

Cette loi dangereuse met en place un dispositif qui sépare le social (insertion , protection de l’enfance, accueil et réinsertion des publics en difficultés …) des secteurs sanitaire et médico-social.

Une "gouvernance" des Agences Régionales de Santé (ARS), qui introduit une procédure d’appel à projet et ouvre la voie vers l’économie marchande

Un mode de "gouvernance" anti-démocratique des ARS qui ne laisse pas de place réelle et équilibrée aux représentants des usagers, aux représentants des associations gestionnaires et aux représentants des organisations syndicales de salariés.

Cette loi va donc changer totalement les procédures d’autorisation, de financement et d’évaluation de nos établissements : elle va impacter nos pratiques professionnelles, le sens du travail éducatif et social et démanteler nos garanties collectives comme c’est notamment le cas pour la CC66…

Pour la réponse aux besoins des usagers de l’action sociale : non à la loi Bachelot !

JEUDI 5 MARS 2009

ACTIONS DECENTRALISEES DANS LES ETABLISSEMENTS, LES SERVICES ET LES DEPARTEMENTS EN CONVERGENCE PUBLIC/PRIVE, SANITAIRE-SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

PDF - 97.7 ko


Article mis en ligne le 24 février 2009 par Laurent

Popularité de l'article :
10%

lespapillonsblancs68