"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2373288 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 18 août 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Commission Nationale Paritaire de Négociation du 22 juin 09

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Commission Nationale Paritaire de Négociation du 22 juin 09



A la Commission Nationale Paritaire de Négociation du 10 juin 09, un consensus des 5 Fédérations syndicales de salariés CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO s’est constitué autour de l’exigence de voir les syndicats employeurs fournir un chiffrage précis des grilles salariales.

Le 22 juin 2009, les négociations devaient porter sur les propositions employeurs en matière de classifications, rémunérations (minimum conventionnel) et ancienneté.

Les employeurs, qui avaient cru bon d’organiser les négociations dans "un cadre champêtre" : Persan Beaumont dans le Val d’Oise !!!… n’ont pas été capables d’assurer leur responsabilité afin que ces négociations puissent se dérouler.

De plus, la fédération SUD-santé sociaux ainsi que des "collectifs de défense de la 66" ont cru opportun de mettre en place un blocage des négociations.

Les arguments avancés par ces organisations pour justifier leurs actions : retrait du projet patronal, sortir de l’article 3, etc… sont dépassés depuis le 30 janvier 2009. En effet lors de cette Commission Nationale Paritaire de Négociation, les 5 Fédérations syndicales ont imposé au patronat associatif SOP/SNASEA et FEGAPEI de travailler sur l’amélioration de la CC66 dans le cadre d’un calendrier de négociations ordinaires.

La conséquence de cette double irresponsabilité a amené à un blocage des négociations.

Cette manœuvre a permis aux employeurs de se défausser en ne dévoilant rien de leurs propositions.

Cette situation est préjudiciable aux salariés malgré le rapport de force qu’ils ont su instaurer depuis 6 mois, alors que 3 Fédérations : CFE-CGC, CFTC et CGT ont présenté à la négociation une plateforme revendicative commune dont de nombreux points sont également partagés par FO et la CFDT.



Article mis en ligne le 23 juin 2009 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68