"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2373178 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 18 août 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
CC66 : Où en est-on ? Suite.

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


CC66 : Où en est-on ? Suite.



Un calendrier de négociations a été arrêté lors de la Commission Nationale Paritaire de Négociations du 29/06/09 :
- 22 septembre 2009,
- 13 octobre 2009,
- 29 octobre 2009,
- 24 novembre 2009,
- 03 décembre 2009.

L’ordre du jour proposé pour le 22 septembre 09 par les employeurs est limité à l’étude demandée paritairement à l’Observatoire de la Branche afin de connaître les données C.C.N.T. 66 de l’enquête emploi. La Direction "Recherche, Etudes et Développement" (D.R.E.D.) d’UNIFAF chargée de l’aspect technique de ces travaux sera présente le 22 septembre lors de la CNPN.

Les organisations syndicales de salariés attendent toujours des réponses chiffrées des employeurs suite aux revendications en matière de classifications et de rémunérations déposées par les cinq fédérations et l’intersyndicale (CFE-CGC, CFTC, CGT et FO) depuis le mois de mai (Voir tableaux en pièce jointe).

La mobilisation massive et constante des salariés depuis décembre 2008 a contraint les employeurs à reculer par rapport à leur projet initial. Ne baissons pas la garde, nous ne sommes pas dupes !

La préoccupation première des employeurs est de briser le front syndical et ainsi, de pouvoir relancer nombre de propositions contenues dans le "113 pages" (du 02/12/2008). Les communiqués de presse, les comptes rendus de CNPN qui ne reflètent pas la réalité et accentuent les différences de positions des organisations de salariés, les relations "particulières" entretenues avec la fédération SUD et les collectifs qu’elle organise sont une stratégie de division et d’affaiblissement de la mobilisation.

La CGT s’emploiera à neutraliser cet objectif, continuera inlassablement à informer et à proposer l’action commune des salariés et de leurs organisations syndicales.

Les négociations restent sous le contrôle total des salariés. Ceux-ci seront prêts à une riposte rapide et massive si nécessaire, dès que les employeurs fourniront enfin leur chiffrage qui, selon la CGT, ne manquera certainement pas de contenu régressif et de remise en cause des acquis conventionnels.



Article mis en ligne le 15 septembre 2009 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68