"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2344844 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le lundi 26 juin 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Halte à la répression syndicale !

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Halte à la répression syndicale !



La mobilisation des salariés, dans le secteur social et médico-social, est de haut niveau depuis le début de l’année :
- du fait des attaques contre la CCN66,
- du fait du non respect des accords signés dans les établissements relevant de la CCN51,
- du fait de la dégradation des conditions de travail, du peu de transparence sur les orientations stratégiques et financières de la Croix Rouge Française,
- du fait de la baisse vertigineuse du pouvoir d’achat des salariés, qui entraîne un mécontentement des plus légitimes.

Quelque exemples :
- la FHP n’a accordé aucune augmentation de salaire pour l’année 2009,
- dans le PSPH (participant au service public hospitalier), les Négociations Annuelles Obligatoires n’ont plus de sens (hormis cette dénomination).

Dans ce contexte, la Fédération Santé et Action Sociale CGT s’insurge contre les attaques portées envers nos militants et exige, sans délai, une intervention du Ministère, pour faire cesser ces pratiques visant à sanctionner les salariés et militants de nos secteurs professionnels.

Notre Fédération a connaissance de faits très graves, en matière de répression syndicale :
- à l’APAJH dans le GERS,
- à l’APEI dans le VAUCLUSE,
- à l’ESAT du Père LACHAISE,
- à l’ANEF à PARIS,
- à l’EHPAD de TASSY : dans cette association, c’est un Délégué Syndical, élu secrétaire du Comité d’Entreprise et Secrétaire du Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail, qui subit des pressions. Il s’est vu mettre en garde à vue, suite à une plainte d’un cadre, et est victime d’un tract diffamatoire, anonyme,
- dans une Maison de Retraite, 15 jours après avoir déposé une liste CGT aux élections professionnelles, un salarié est accusé de harcèlement sexuel,
- et la liste pourrait être encore plus longue…

Cette situation amène la Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale à interpeller solennellement les organisations patronales du secteur et le Ministère de la Santé, pour faire respecter le droit et le fait syndical. Elle appelle tous ses syndicats à intervenir pour faire cesser ces agissements inqualifiables, sous les formes qu’ils décideront.

PDF - 169.5 ko


Article mis en ligne le 22 décembre 2009 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68