"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2391844 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Soutien aux 6 de Conti !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Soutien aux 6 de Conti !



La CGT réaffirme son soutien aux 6 salariés de continental qui doivent passer en appel de leur jugement à Amiens le 13 janvier et demande que leur relaxe soit prononcée. C’est un véritable enjeu de justice sociale !

La crise pèse durement sur l’emploi, les plans de licenciements, les fermetures d’entreprises sont annoncés quotidiennement.

Si la crise est réelle, elle n’est pas due au hasard mais à des choix politiques et économiques qui visent à toujours augmenter les profits sans prendre en compte la justice sociale.

Les salariés premières victimes de cette crise ont leur mot à dire, c’est ce qu’ils tentent de faire.

Malheureusement trop d’employeurs refusent tout dialogue et portent la responsabilité des situations de blocage.

Aussi face à la désespérance, les salariés ne veulent pas « mourir en silence ». La crise est trop souvent le prétexte pour licencier, délocaliser ou fermer des entreprises. Ils sont souvent contraints face au mur patronal et des pouvoirs publics à exprimer fortement leur colère légitime.

D’où vient la violence : de ceux qui veulent discuter, faire des propositions alternatives aux licenciements ou de ceux qui refusent tout dialogue ?

Les exemples sont nombreux, ERDF, CARTERPILLAR, MOLEX, CONTINENTAL, la SNCF, BOUYGUES, et les salariés sans papiers menacés d’expulsion… tous luttent pour leur emploi, pour nos emplois. En réponse à leurs justes revendications on leur oppose de la répression, des condamnations. La solution n’est pas dans la criminalisation, mais dans de véritables négociations.

La CGT continuera de combattre toutes les formes de discrimination et de criminalisation de l’action syndicale et appelle l’ensemble des salariés et tous les citoyens emprunts de justice sociale à s’y opposer massivement dans l’unité la plus large.



Article mis en ligne le 11 janvier 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68