"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2430210 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Stop aux expulsions, ajoutées aux violences faites aux femmes !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Stop aux expulsions, ajoutées aux violences faites aux femmes !



Le 8 mars, les pouvoirs publics doivent faire revenir Najlaé.

Najlaé, jeune femme de 19 ans poursuivant ses études au Lycée Françoise Dolto à Olivet, a été expulsée vers le Maroc, au mépris de ses droits les plus élémentaires par les autorités françaises !

Elle demandait la protection qu’elle est en droit d’attendre pour échapper à un mariage forcé et aux coups de son frère.

Alors qu’au même moment la loi contre les violences faites aux femmes est votée en première lecture à l’Assemblée et que l’année 2010 a été déclarée grande cause nationale dans la lutte contre les violences faites aux femmes !

Les insuffisances de la loi consécutives aux amendements apportés par des députés de droite montrent l’ampleur des obstacles à franchir. L’attitude des pouvoirs publics illustre les résistances à vaincre.

Comme à propos de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, le gouvernement ne peut se dédouaner de la responsabilité d’assurer la liberté et la sécurité et les droits des femmes.

La CGT est avec toutes les femmes, étrangères ou françaises, pour faire respecter tous leurs droits, dans l’entreprise et dans la société.

Avec toutes celles et tous ceux qui se mobilisent pour elle, le 8 mars nous exigeons le retour immédiat de Najlaé et la régularisation de sa situation administrative.



Article mis en ligne le 4 mars 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68