"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2393766 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Assurance maladie : suppression de 3950 emplois

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Assurance maladie : suppression de 3950 emplois



Une logique de réduction des dépenses publiques aveugle et dangereuse

La CGT, lors du conseil de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAMTS) du 29 juillet s’est opposée à la Convention d’Objectif et de Gestion (COG) passée avec l’Etat pour 2010-2013 qui prévoit la suppression de 3950 emplois dans les caisses de l’Assurance maladie d’ici 2013 – soit 10000 emplois depuis 2005 ! - et 10 % d’économie sur les frais de gestion.

Alors que la CGT était parvenue à faire prendre en compte dans les orientations le besoin de services nouveaux pour réduire les inégalités d’accès aux soins et endiguer le développement des maladies chroniques par un accompagnement social et une politique de prévention, l’Etat inflexible a maintenu sa position de non remplacement d’un départ à la retraite sur deux guidant la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques).

Que ce soit dans la Fonction publique ou dans les caisses de sécurité sociale, la logique aveugle de réduction des dépenses publiques conduira inévitablement à creuser les inégalités.

Alors que les chiffres du chômage explosent, que le financement des retraites est menacé par le manque de recettes lié au recul de l’emploi, le gouvernement au lieu de développer une politique de l’emploi décide d’en supprimer des milliers dans les institutions publiques.

Il prend la lourde responsabilité de mettre en péril une des institutions de notre pays qui joue un rôle majeur dans le progrès social et l’amélioration de la santé de la population.

Quand le gouvernement décide de supprimer autant d’emplois au service de la protection sociale, de l’éducation de la jeunesse, … il hypothèque l’avenir de notre pays et prend le risque de l’entraîner dans la spirale du recul de société.

La CGT appelle tous les salariés des caisses de l’assurance maladie, et les assurés sociaux à se mobiliser massivement le 7 septembre pour imposer une autre politique en matière de protection sociale (dont la retraite), d’emploi et de salaires.



Article mis en ligne le 30 juillet 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68