"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442853 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Retraites : le 7 septembre, une mobilisation et une dynamique exceptionnelle

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Retraites : le 7 septembre, une mobilisation et une dynamique exceptionnelle



Communiqué de presse

Toujours plus nombreux, les salariés de la santé et de l’action sociale du privé comme du public, ont réaffirmé leur totale opposition au projet de réforme des retraites du gouvernement.

Cette réforme est particulièrement inacceptable pour les professionnels de notre secteur qui, quotidiennement, font face à de nombreuses difficultés dans leurs établissements et subissent parallèlement différentes attaques, des pouvoirs publics comme du patronat, touchant leurs acquis, leurs garanties collectives et la reconnaissance de la pénibilité. Qu’ils soient infirmiers, aides-soignants,

éducateurs, ouvriers, médecins, kinés, agents administratifs…tous sont confrontés à des suppressions d’emplois dans les services, à la dégradation sans précédent de leurs conditions de travail, à la stagnation des salaires.

Cette réforme est encore plus régressive pour les femmes, très nombreuses dans la Santé et l’Action Sociale.

Le taux de grévistes est plus important que le 24 juin dans la Fonction publique hospitalière, malgré des assignations massives des salariés. Certains établissements du privé notamment du secteur social et médico-social sont restés fermés.

Sur tout le territoire, les appels à la grève et arrêts de travail ont eux aussi été encore plus nombreux.

Dans les cortèges des records de participation sont atteints.

Les difficultés pour obtenir des données chiffrées sur les taux de grévistes auprès des directions d’établissements sont à mettre en relation avec l’attitude du gouvernement et du patronat, qui voudraient minimiser et banaliser le mouvement social qui se développe. Il en résulte des écarts parfois importants entre la réalité du terrain et les chiffres du Ministère.

Les professionnels de la Santé et de l’Action sociale, au côté de l’ensemble des salariés, sont décidés à se faire entendre. Alors que le gouvernement, qui après s’être refusé à ouvrir de réelles négociations, réduit le débat parlementaire en utilisant la procédure d’urgence. Les élus de ce pays ne peuvent cautionner une réforme sans réel débat démocratique qui passe évidemment par l’ouverture immédiate de négociations.

D’ores et déjà, les salariés de la santé et de l’action sociale du privé et du public sont prêts à revenir très vite dans la rue, ils ne se contenteront pas de quelques amendements à la marge du projet gouvernemental. Ils veulent une autre réforme qui repose sur la reconnaissance de la pénibilité, la création d’emplois, la reconnaissance des qualifications et des salaires décents qui passent par sur d’autres choix et un vrai partage des richesses.



Article mis en ligne le 8 septembre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68