"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428218 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Pauvreté : une réalité à combattre au pays des droits de l’Homme

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Pauvreté : une réalité à combattre au pays des droits de l’Homme



Les chiffres de la pauvreté divulgués par l’Insee à la veille de la journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre, laissent un goût amer : 13% de la population française, soit 7,836 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté fixé à 950€ par mois en 2008. Gageons qu’avec la crise la situation ne s’est pas améliorée depuis.

Que reste-t-il des promesses du Président de la République qui s’était engagé pendant sa campagne électorale à "réduire d’un tiers la misère en France ?". C’est le résultat d’une politique économique et sociale qui favorise ouvertement les plus riches. Le projet de loi de Finances reconduit le bouclier fiscal au nom duquel le fisc va continuer de restituer des chèques aux milliardaires, tandis que celui sur la Sécurité sociale durcit un peu plus les conditions d’accès aux soins pour le plus grand nombre. A l’évidence, le RSA de Martin Hirsch n’a pas tenu ses promesses.

Les femmes, les jeunes et maintenant les personnes âgées sont les plus touchés par la pauvreté (un tiers des retraités touche moins de 700€ par mois). Le projet de réforme des retraites ne va certainement pas arranger les choses puisqu’il grossira les rangs des chômeurs en reculant l’âge de départ en retraite et accentuera la baisse du niveau des pensions par rapport aux salaires d’activité.

Mais il est encore temps de mettre ce funeste projet en échec en se mobilisant massivement à l’appel de l’intersyndicale les 2 et 12 octobre prochains pour plus d’égalité et de justice sociale au pays des droits de l’Homme.



Article mis en ligne le 29 septembre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68