"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2461757 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le jeudi 4 janvier 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Amendements : coup de force au Sénat ?

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Amendements : coup de force au Sénat ?



A l’issue d’une réunion ce matin autour du président de la République, le ministre du Travail a été chargé de "vendre" deux amendements à l’initiative du gouvernement sur le projet de loi sur les retraites :
- l’un porte sur le maintien du droit à la retraite sans décote à 65 ans, à titre transitoire (pour seulement 5 ans) pour les mères de famille d’au moins 3 enfants, nées entre 1951 et 1955, ayant interrompu leur activité professionnelle pendant au moins un an (environ 25000 mères concernées par an) ;
- l’autre prévoit le maintien pour les parents d’enfants lourdement handicapés du droit à la retraite sans décote à 65 ans.

Ces annonces ne sont certainement pas de nature à modifier le caractère injuste et inefficace de la loi sur les retraites dénoncé par une majorité de salariés et toutes les organisations syndicales.

Parallèlement à ces annonces, la CGT découvre que la Commission des Affaires sociales du Sénat demande "l’examen en priorité" des Articles 5 et 6 de la Loi (ceux portant les 62 et 67 ans) dès ce soir alors que l’examen des premiers articles vient juste de débuter et qu’ils ne sont pas encore adoptés.

La CGT dénonce avec vigueur ce nouveau coup de force impulsé d’évidence par le Président de la République qui, par un vote anticipé, court-circuite les travaux du Sénat et espère désamorcer le processus de mobilisation qui s’amplifie dans la perspective de la journée de grèves et de manifestations du 12 octobre.

Les salariés verront dans cette précipitation les signes d’un gouvernement inquiet et fébrile qui devrait dès maintenant accepter de réelles négociations avec les syndicats sur l’avenir des retraites.



Article mis en ligne le 7 octobre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68