"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441643 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail : projet de baisse de la dotation de l’Etat pour l’ANACT

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail : projet de baisse de la dotation de l’Etat pour l’ANACT



La loi sur la retraite à peine promulguée, le gouvernement s’asseoit déjà sur les moyens pour améliorer les conditions de travail.

Le mouvement social contre la réforme des retraites portent les enjeux du travail et le gouvernement et le patronat ont essayé de nous vendre la nécessité de l’allongement du temps passé au travail en mettant en avant des efforts pour améliorer les conditions de travail. Mais rien n’est prévu comme réparation pour celles et ceux qui ont déjà une espérance de vie réduite par des pénibilités et expositions subies, sauf à avoir un taux d’incapacité déterminé par décret (taux annoncé à 10%). C’est comme si on nous disait : "dommage pour ceux qui partent maintenant mais demain on rase gratis pour les autres".

Malheureusement, cette volonté affichée de vouloir améliorer les futures conditions de travail est suivie d’actes qui vont dans l’autre sens.

Les services de l’Etat ont fait savoir qu’il fallait se préparer à une baisse de la dotation de fonctionnement de l’ANACT de 10% sur 3 ans. Cette baisse s’ajoute au moins provenant du décrochage de l’inflation depuis 2 ans. Cette baisse de moyens au niveau national aura des répercussions sur tout le réseau ARACT (Agence Régionale d’Amélioration des Conditions de Travail). Le réseau ANACT sera en difficulté pour remplir sa mission que lui assigne le code du travail " :
- 1. De contribuer au développement et à l’encouragement de recherches, d’expériences ou réalisations en matière d’amélioration des conditions de travail ;
- 2. De rassembler et de diffuser les informations concernant, en France et à l’étranger, toute action tendant à améliorer les conditions de travail ;
- 3. D’appuyer les démarches d’entreprises en matière d’évaluation et de prévention des risques professionnels".

Les besoins en matière d’amélioration des conditions de travail sont énormes, que ce soit pour éliminer l’usure prématurée des salariés bien avant l’âge de la retraite ou de trouver de nouvelles organisations du travail les mettant à l’abri du stress ou tous les autres risques pouvant altérer la santé.

La CGT s’oppose à cette perspective de remise en cause de l’outil essentiel que représentent l’ANACT et son réseau pour améliorer les conditions de travail et exigent du gouvernement qu’il renonce à diminuer ses moyens. Bien au contraire, ce sont des moyens supplémentaires pour l’ensemble des structures, institutions et services qui œuvrent à transformer les situations de travail.



Article mis en ligne le 17 novembre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68