"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440144 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Non à la répression anti-syndicale

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Non à la répression anti-syndicale



Une nouvelle fois, les militants syndicaux ont fait l’objet de provocation et de violence policière.

En effet mardi 23 novembre 2010, des manifestants rassemblés pacifiquement devant la préfecture de l’Allier ont été pris à parti par la Police, alors qu’ils participaient à la journée d’action unitaire contre la réforme des retraites et pour les revendications sur les salaires et l’emploi.

Matraques et boucliers en mains, les policiers ont foncé sur les manifestants les aspergeant de gaz lacrymogène, bien que réunis dans le calme et pour certains, en famille.

Ces faits se sont produit dans l’Allier et à de nombreux endroits sur le territoire depuis le début de la mobilisation sur les "retraites", ce qui témoigne d’une véritable volonté de criminaliser l’action syndicale par une politique sécuritaire.

La CGT portant des propositions et des revendications soutenues par plus de 70% des Français s’indigne de tels agissements sécuritaires et déclare sa détermination intacte pour demander encore et toujours, un véritable dialogue social portant sur les salaires, l’emploi, la retraite et les conditions de travail.



Article mis en ligne le 30 novembre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68