"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2390211 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Exclusion : en 2010, en France, on meurt encore de froid !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Exclusion : en 2010, en France, on meurt encore de froid !



Avec l’arrivée du grand froid dans tout le pays revient à la une des médias les questions de la grande pauvreté, des sans-abris et des associations caritatives qui essaient tant bien que mal de faire face.

Au delà des discours de posture des "nouveaux" ministres en charge de ces questions, c’est le bilan sans concession des politiques menées depuis de nombreuses années qui génèrent les situations d’exclusion dramatique que nous connaissons aujourd’hui.

La loi "DALO" (Droit Aux Logement Opposable) est un échec cuisant et annoncé, l’accès au logement social s’est réduit. La spéculation immobilière n’en a pas été affectée… La construction de nouveaux logements n’est pas à la hauteur, on fait du "soupoudrage", on ne répond pas aux besoins. Plus dramatiques encore, les budgets de l’aide sociale d’Etat qui permettent aux associations de mettre en place un accueil d’urgence des sans-abris ont été drastiquement réduits en 2010 et les perspectives 2011 sont encore plus inquiétantes.

Les structures d’accueil d’urgence sont saturées, les bénévoles et les professionnels des associations se substituent malgré eux aux politiques qui ne remplissent pas leurs missions d’aide et de cohésion sociale, baisse des dotations, des subventions, transferts de compétences vers les collectivités locales qui n’ont pas les moyens de les assumer.

Dans un contexte de chômage massif, de montée de la pauvreté, de réduction de toutes les aides sociales, d’augmentation du surendettement, il est mal venu d’avoir des postures d’apitoiement comme celle de ce gouvernement au moment même des dizaine de milliards d’€ sont à nouveaux engloutis dans le système financier.

Pour la CGT c’est de véritable politique de justice sociale que nous avons besoin ! Afin que chacun ai une vie décente, il faut une meilleure répartition des richesses qui réponde, enfin, aux inégalités grandissantes que connait notre pays et aux drames humains que cela engendre !



Article mis en ligne le 1er décembre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68