"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439968 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Atteintes au droit de grève : une nouvelle étape

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Atteintes au droit de grève : une nouvelle étape



Aujourd’hui, les salariés d’ASTRIAM ont décidé de déposer un préavis de grève dans l’unité afin d’obtenir satisfaction sur leurs revendications. Les salariés de cette entreprise prestataire des aéroports sont, entre autre, chargés d’en assurer la sécurité.

Alors qu’ils n’étaient pas encore en grève, le Préfet des Bouches du Rhône a décidé de signer un décret de réquisition interdisant, de fait, le droit de grève à des salariés d’une entreprise privée.

Il s’agit d’une nouvelle attente au droit de grève insupportable dans la foulée des réquisitions contre les salariés des raffineries de pétrole pendant le conflit des retraites.

C’est un nouveau cas grave qui participe à la volonté du gouvernement et MEDEF d’une remise en cause plus générale du droit de grève.

La CGT est bien décidée à ne pas laisser remettre en cause un droit des salariés acquis de hautes luttes et inscrit dans la constitution française.

Elle dénonce ce nouveau fait insupportable et la remise en cause du droit de grève qui semble s’étendre à tous les secteurs.

La possibilité de recourir à la grève, pour les salariés, doit rester un droit. La CGT prendra toutes dispositions et initiatives utiles en ce sens.



Article mis en ligne le 20 décembre 2010 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68