"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428208 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Conflit de la SNCM : la CGT condamne la répression et exige l’ouverture de réelles négociations

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Conflit de la SNCM : la CGT condamne la répression et exige l’ouverture de réelles négociations



Depuis ce matin, une opération de grande envergure a lieu dans le port de Marseille, utilisant le GIPN, la Gendarmerie maritime, les CRS et un hélicoptère de l’armée pour mettre fin par la force au conflit social en cours à la SNCM.

La Confédération CGT condamne fermement l’usage de la force dans ce conflit alors que les marins de la SNCM demandent que l’Etat prenne ses responsabilités pour que des négociations sérieuses s’engagent.

Alors que la Confédération est intervenue dans ce sens auprès du Président de la République le 28 février 2011, la réponse par l’armée confirme une conception des rapports sociaux qui conduit à l’impasse.

La Confédération CGT exige que tous les militants entre les mains des forces de police soient immédiatement relâchés.

On ne règlera pas ce conflit social avec l’armée et la police.

Les propositions de bon sens avancées par les organisations de la CGT pour régler ce conflit et, notamment, l’organisation d’une table ronde tripartite syndicats/direction/pouvoirs publics doivent être enfin prises en compte.

Ce n’est pas l’escalade de la répression qui fera disparaître les légitimes revendications des salariés, ni leur engagement dans l’action.



Article mis en ligne le 10 mars 2011 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68