"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2437919 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Burkina Faso : solidaire des syndicats du Burkina Faso

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Burkina Faso : solidaire des syndicats du Burkina Faso



Le Burkina Faso est secoué depuis plusieurs semaines par une révolte de la jeunesse. La mort, le 20 février 2011 à Koudougou, d’un collégien à la suite d’exactions policières, a mis le feu aux poudres. Depuis, les manifestations ont gagné la plupart des villes du pays : Ouagadougou, la capitale, mais aussi Koudougou, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Yako, Koupéla, Léo, Dori, Gourcy, etc. La répression de ces manifestations a fait au moins 6 morts, avec pour seule réponse du gouvernement la fermeture des établissements scolaires et universitaires.

C’est dans ce contexte que l’ensemble des confédérations et syndicats autonomes du pays appelle à une journée de grève le 8 avril pour les libertés, contre l’impunité et contre la vie chère.

Les organisations syndicales exigent la vérité et la justice pour le collégien de Koudougou et les victimes de la répression, le respect de la liberté d’expression et de manifestation, la levée des sanctions arbitraires contre les militants syndicaux dans les entreprises et la réouverture de tous les établissements scolaires et universitaires. Sur le pouvoir d’achat, le mouvement syndical du Burkina Faso appelle les travailleurs à manifester pour le relèvement conséquent des salaires et des pensions, la suppression des taxes injustes et le retrait des dispositions imposant un doublement de la tarification des actes des professionnels de la santé.

Cette grève du 8 avril pour les libertés, contre l’impunité et contre la vie chère est porteuse de revendications universelles. La CGT de France apporte son soutien et sa solidarité aux organisations syndicales du Burkina Faso dans leur juste combat.



Article mis en ligne le 7 avril 2011 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68