"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442132 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
1er mai : sous le signe de la combativité

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


1er mai : sous le signe de la combativité



Le 28 avril a connu des rassemblements de bonne tenue grâce à l’implication forte de la CGT sur les questions liées à la reconnaissance des travaux pénibles, de leur prévention, comme de leur réparation.

Dans la quasi-totalité des départements français, des initiatives ont eu lieu sous diverses formes allant de rassemblements, défilés, actions devant les sièges du MEDEF jusqu’aux arrêts de travail dans plusieurs corporations.

De nombreuses luttes ont lieu dans les entreprises sur les salaires et l’emploi. Elles sont souvent unitaires et permettent d’obtenir des avancées concrètes pour les salariés.

Face à l’intransigeance du patronat et à la volonté affichée au plan national et européen de brider l’évolution des salaires au nom de la compétitivité des entreprises, ces luttes doivent se renforcer et converger au plan interprofessionnel.

Les 173 rassemblements du 1er mai doivent être l’occasion avec un chômage qui reste à un très haut niveau et des salaires toujours orientés à la baisse pour les salariés de montrer leur détermination face à ces préoccupations sociales qui demeurent au premier plan.

Le gouvernement a beau tordre les chiffres, ils ne sont pas bons et les salariés, qu’ils soient en emploi ou qu’ils en soient privés, le mesurent chaque fois à leurs dépends.

La question de l’activité revendicative sur l’emploi, sur les salaires et le pouvoir d’achat, sur les conditions à remplir pour être bien au travail, sur une protection sociale de haut niveau restent plus que jamais d’actualité comme d’ailleurs, la solidarité qui doit unir les travailleurs plutôt que de les diviser.

Chaque année, le 1er mai va constituer un rendez-vous incontournable pour exprimer à la fois l’urgence d’une amélioration sociale profitant à l’ensemble du monde du travail et la solidarité des travailleurs au niveau européen et mondial.

Rendez-vous :
- à Colmar à 10h rue de Turenne
- à Mulhouse à 10h place de la Bourse



Article mis en ligne le 29 avril 2011 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68