"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411667 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
AFP : la lutte paie à l’Agence France Presse grâce à l’unité de ses personnels

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


AFP : la lutte paie à l’Agence France Presse grâce à l’unité de ses personnels



La CGT salue le recul imposé par la lutte unie des salariés de l’AFP et de la majorité de leurs syndicats face à la présidence de l’AFP et à un quarteron de sénateurs de la majorité présidentielle qui ont tenté en catimini de démanteler le statut de la 3ème agence mondiale d’information par le biais d’une proposition de loi.

Cette initiative de quelques sénateurs devait être imposée aux personnels et à leurs syndicats sans aucun débat et en toute hâte pour être votée fin juin avant la fin de la session ordinaire du Palais du Luxembourg.

A l’initiative de l’intersyndicale (CGT, FO, CGC, SUD, CFTC, SAJ/Unsa), une grève a été votée le 8 juin à la très grande majorité des salariés de toutes les catégories pour empêcher la mise en cause du statut de 1957 qui a permis depuis plus d’un demi siècle à cette agence de diffuser une information de qualité en France et dans le monde 365 jours par an, 24H/24.

La CGT salue cette lutte des personnels, qui au-delà des péripéties sénatoriales, vise à maintenir une agence de presse à stature mondiale indépendante et garante d’une information plurielle, gage de la démocratie dans ce pays.

La CGT relève le silence assourdissant de la Direction de l’AFP après l’échec de sa politique marquée par l’absence de dialogue social, ravalant les syndicats au rang de chambre d’enregistrement des oukazes d’une présidence isolée dans sa tour d’ivoire.

La lutte a payé. La Direction de l’AFP doit en prendre acte et s’ouvrir enfin à un vrai dialogue pour assurer dans la clarté le développement de l’AFP.



Article mis en ligne le 9 juin 2011 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68