"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2408648 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Espagne : solidarité avec la journée d’action des Comisiones Obreras

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Espagne : solidarité avec la journée d’action des Comisiones Obreras



M. Ignacio TOXO - Secrétaire général des CCOO

Montreuil, le 5 septembre 2011

Cher Camarade et ami,

Au nom de la CGT de France, je tiens à exprimer à l’ensemble de ton organisation, toute notre solidarité pour les manifestations que vous organisez demain, 6 septembre pour exiger un référendum sur la mise en place de la "règle d’or".

Le gouvernement espagnol a donc ainsi décidé de céder aux conditions imposées par la Banque centrale européenne et aux exigences stipulées par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy et ce, dans le but de "gagner la confiance des marchés", en adoptant dans l’urgence la "règle d’or".

A la CGT, nous considérons que donner toujours plus de gages aux marchés financiers est injuste, voire dangereux. Le principe de la "règle d’or" est arbitraire. C’est une supercherie qui, sous couvert de constitutionnalité, permettra aux gouvernements d’étendre leurs réformes antisociales. Un budget équilibré ne peut constituer, en soi un objectif des finances publiques. Ce sont les objectifs à long terme qui définissent le bien-fondé d’un tel équilibre. La sortie de crise passe par la création d’emplois et l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux. Il faut mettre un terme au gâchis de fonds publics (les exonérations et réductions d’impôts et de cotisations sociales. Notre rôle, en tant qu’organisations syndicales, est de défendre les intérêts des salariés au quotidien et ce, à tous les niveaux.

Nous avons, nous aussi, décidé d’organiser une journée nationale interprofessionnelle de mobilisation le 11 octobre, afin que les salariés puissent combattre les mesures que vous nous imposer le Gouvernement français sous a pression des marchés financiers.

Je vous prie de bien vouloir transmettre à tous les salariés espagnols nos vœux de réussite pour cette journée de mobilisation. Meilleures salutations fraternelles,

Bernard THIBAULT - Secrétaire général de la CGT



Article mis en ligne le 6 septembre 2011 par Laurent

Popularité de l'article :
0%

lespapillonsblancs68