"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428250 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Lafarge Ciment : grève de la faim contre la fermeture de l’usine de Frangey

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Lafarge Ciment : grève de la faim contre la fermeture de l’usine de Frangey



Communiqué commun Confédération CGT, Fédération CGT de la Construction et Union départementale CGT de l’Yonne

Avec des bénéfices record et une rentabilité de 30%, Lafarge Ciment France décide la fermeture du site de Frangey dans l’Yonne. Ce site est pourtant hautement compétitif, tant au regard financier, que dans les domaines de la qualité et la sécurité.

74 emplois en contrat à durée indéterminée sont menacés de disparaitre et autant d’emplois induits ou indirects. Des manifestations contre la fermeture du site ont été organisées au printemps devant le siège social de l’entreprise à Saint-Cloud. Etant soucieuse d’une certaine qualité de dialogue social, la direction a fait intervenir les forces de l’ordre sur les manifestants pour les évacuer, faisant un blessé sérieux.

Depuis le 20 septembre, 13 salariés de cette cimenterie, accompagnés du maire de Lézinnes (commune où est implantée l’usine), ont décidé d’entamer une grève de la faim devant le siège.

Nous condamnons la violence de Lafarge Ciment où les salariés n’ont plus d’autre alternative que de la retourner contre soi. Nous condamnons la délocalisation de l’industrie française et la destruction des emplois pour le plus grand profit des actionnaires.

La CGT exige Le retrait définitif du projet de fermeture de l’usine de Frangey, il y va de la santé physique, morale et économique des salariés de l’entreprise et de leur famille.



Article mis en ligne le 22 septembre 2011 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68