"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411611 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Emploi : nous sommes tous des Delbard

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Emploi : nous sommes tous des Delbard



Déclaration de l’Union Départementale CGT de l’Allier, du Comité Régional CGT Auvergne, de la fédération CGT de l’Agroalimentaire et de la Confédération Générale du Travail.

Les salariés de l’entreprise horticole Delbard à Malicorne dans l’Allier sont en lutte depuis plusieurs semaines pour exiger la poursuite de l’activité de leur entreprise avec le maintien de la totalité des 124 emplois.

Delbard c’est un nom répandu, en France et dans le Monde, synonyme d’innovation. Depuis 1935 la société a su développer nombre de produits horticoles nouveaux, en particulier les roses qui ont fait le tour de la Terre.

D’entreprise familiale au départ, elle est peu à peu passée sous la coupe des grands groupes comme LVMH et de financiers dont le but est de réaliser d’importants profits au détriment des intérêts des salariés et du développement des productions. Ainsi, depuis 2005 et la reprise par la holding Ariane, les différents magasins en France ont été vendus, permettant au patron d’engranger d’importantes plus-values sur l’immobilier, fragilisant l’entreprise en pillant son patrimoine et qui est maintenant en redressement judiciaire.

Ce qui arrive à Delbard est emblématique des gestions capitalistes de plus en plus tournées vers la rentabilité financière immédiate au péril du potentiel de développement des entreprises et de l’emploi des salariés. Les exemples en France deviennent de plus en plus nombreux.

Les salariés de Delbard, avec l’appui des populations du bassin Montluçon - Commentry, sont en lutte depuis plusieurs semaines afin d’alerter les pouvoirs publics. Différentes collectivités -locales, départementales et régionales- se sont émues de ce dossier et réfléchissent à des aides possibles pour la pérennisation de l’activité. Dans ce cadre, les patrons du groupe Ariane, 155ème fortune de France, ne peuvent être exonérés et doivent contribuer au financement de la poursuite de l’activité.

Alors que les patrons de l’agriculture bénéficient d’importantes exonérations de cotisations sociales et fiscales accordées par le gouvernement, nous affirmons qu’en France, 5ème puissance économique mondiale, les pouvoirs publics possèdent les leviers nécessaires permettant le maintien et le développement d’activités productives, dans l’horticulture comme évidemment dans bien d’autres domaines.

À l’heure où les Français sont appelés à se prononcer à l’occasion d’échéances électorales importantes, il serait incompréhensible d’entendre que l’État ne peut rien faire pour contraindre les patrons à financer la poursuite de l’activité de Delbard et des autres entreprises dans la même situation.

Mercredi 7 mars à 17h30 à Montluçon, les Bourbonnais étaient dans la rue pour soutenir la lutte des Delbard et dire "non, trop c’est trop, nous n’acceptons plus de nouvelles saignées d’emplois dans un département déjà en fort déclin industriel".



Article mis en ligne le 9 mars 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68