"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428224 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Chiffres du chômage : un bilan désastreux du quinquennat

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Chiffres du chômage : un bilan désastreux du quinquennat



En cette période électorale, le Gouvernement cherche à cacher le bilan désastreux du quinquennat en matière d’emploi. Malgré ce qu’il dit, il n’y a pas de ralentissement du nombre de demandeurs d’emplois.

Bien au contraire, les faits sont là : en février 2012, comme dans les mois précédents, le chômage continue à augmenter. Il est en progression de 0,2% soit 6 200 inscrits de plus en catégorie A. Il s’envole même de 0,5% si on inclut les catégories B et C.

Le chômage atteint désormais 4,9 millions de personnes (si on rajoute les chômeurs non tenus de rechercher un emploi), un record dans l’histoire du chômage. Avec ce nouveau chiffre, on s’achemine inexorablement vers les 10% de demandeurs d’emplois.

Entre 2007 et 2012, le taux de chômage est passé de 8 à 9,4% et même, pour les moins de 25 ans, de 19,5 à 22,9%.

Le patronat et le gouvernement ne cessent de demander des efforts aux salariés : après la modération salariale, ils veulent maintenant des accords compétitivité-emploi qui remettent en cause les salaires et la durée du travail. Le résultat de ces choix politiques a pour conséquence une augmentation régulière de demandeurs d’emplois et des inégalités qui se creusent.

A l’inverse, pour la CGT, il est temps de mettre en place une autre politique, qui recrée de l’emploi, notamment par une véritable politique industrielle et des effectifs renforcés pour les services publics.



Article mis en ligne le 26 mars 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68