"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2408733 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Service public de l’emploi : la CGT est contre le plan stratégique Pôle Emploi 2015

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Service public de l’emploi : la CGT est contre le plan stratégique Pôle Emploi 2015



La CGT s’oppose à l’accompagnement des demandeurs d’emploi tel que le prévoit le projet "Pôle Emploi 2015" présenté au conseil d’administration du 21 juin 2012.

En effet, Pôle Emploi 2015 est simplement la conséquence logique d’une orientation politique de l’accompagnement des demandeurs d’emploi actée lors de la convention tripartite (Etat, patronat, organisations syndicales) sous l’ère Sarkozy dont un des seuls objectifs était d’adapter le niveau d’exigence des missions de Pôle Emploi à la faiblesse des effectifs actuels.

A défaut d’embaucher massivement des agents pour assurer l’objectif d’un agent pour 60 demandeurs d’emploi, comme cela était prévu à la création de Pôle Emploi, les signataires ont préféré modifier l’offre de service des demandeurs d’emploi, au risque d’éloigner encore plus certains chômeurs du service dont ils ont pourtant tant besoin.

Nombre de demandeurs d’emploi n’auront un premier contact physique avec Pôle Emploi qu’à partir du 9e mois.

C’est une inversion fondamentale et dangereuse du suivi du demandeur d’emploi. La CGT continue à revendiquer que tous les demandeurs d’emploi puissent être accompagnés dès leur inscription à Pôle Emploi. C’est le gage d’un service public de qualité.

Quid de la possibilité technique pour un demandeur d’emploi, enfermé dans un des 3 niveaux d’accompagnement, de basculer dans un autre s’il le juge nécessaire ?

Si la CGT peut admettre que les nouvelles technologies peuvent faciliter les démarches d’accompagnement, nous considérons qu’il ne faut pas s’appuyer dessus pour accélérer le démantèlement du service public à l’emploi et d’y trouver moyens d’accroître le nombre de radiations des chômeurs.

Pour toutes ces raisons, la CGT est contre ce projet.



Article mis en ligne le 22 juin 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68