"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2430165 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Roms : permettre un accès normal des Roumains et des Bulgares au marché du travail

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Roms : permettre un accès normal des Roumains et des Bulgares au marché du travail



Le gouvernement a décidé d’une réunion interministérielle sur la situation des Roms en France et particulièrement sur les moyens de leur intégration dans notre pays.

L’héritage sarkosyste est lourd vis à vis de ces populations, en particulier depuis leur odieuse stigmatisation dans le discours de Grenoble de l’ancien président de la République en juillet 2010. Dans ce domaine là aussi, il est grand temps de construire un vrai changement, que ce soit pour ce qui concerne le logement, la scolarisation des enfants, mais aussi et surtout le travail.

On ne peut pas reprocher à des personnes de vivre dans des bidonvilles s’ils n’ont pas une vraie possibilité de travailler !

La CGT, tout comme la Confédération européenne des syndicats, s’est prononcée pour l’abrogation des "mesures transitoires" qui frappent l’ensemble des citoyens Roumains et Bulgares et qui gênent leur accès normal au marché du travail de notre pays. Seuls 9 pays européens, dont la France, continuent d’appliquer ces mesures transitoires qui, de toute façon, devront disparaître au plus tard le 31 décembre 2013.

Restreindre l’accès au travail des migrants, qu’ils viennent de l’Union européenne ou de pays tiers, ne protège pas le marché du travail de notre pays.

Par contre, il est essentiel que les migrants qui travaillent disposent d’un contrat de travail aux normes françaises. Ce doit être de la responsabilité de l’employeur. C’est ainsi qu’il sera possible de lutter efficacement contre la concurrence de tous contre tous, organisée et développée par les tenants du libéralisme.

Pour ce faire, la concertation avec le Ministère du Travail et le Ministère de l’Intérieur sur les travailleurs migrants, qu’ils travaillent d’une façon ou d’une autre, et demandée notamment par la CGT, doit s’installer au plus vite.



Article mis en ligne le 23 août 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68