"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2427842 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
L’Etat français serait-il fâché avec sa réparation navale ?

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


L’Etat français serait-il fâché avec sa réparation navale ?



Déclaration commune de la CGT, de la Fédération des travailleurs de la métallurgie, de l’Union Départementale Du Finistère et du Comité Régional Bretagne

La législation européenne en matière de lutte contre la pollution marine prévoit des ports refuges pour accueillir les navires en détresse. Mais l’accident du MSC Flaminia montre les réticences des Etats à la mettre en œuvre.

Le 14 juillet 2012 au large de la Bretagne dans les eaux internationales à plus de 800 milles nautiques, une explosion à bord du porte-conteneurs le "MSC FLAMINIA" battant pavillon allemand causait le décès de deux marins et en blessait plusieurs.

Depuis 36 jours, ce porte-conteneurs cherche un endroit pour se réfugier, à deux reprises les ministres en charge de l’Ecologie des Transports et de l’Economie Maritime ont refusé à l’armateur du "MSC FLAMINIA" les eaux de la Zone Economique Exclusive (ZEE).

En décembre 2011, trois ports refuge étaient retenus par la France, Le HAVRE, CHERBOURG et BREST. Au moment de les utiliser, c’est une autre affaire…

La frilosité de l’Etat peut-il conduire ce porte-conteneurs qui transportait 2876 conteneurs au fond de l’océan ? Persister à demander des garanties supplémentaires à l’armateur du "MSC FLAMINIA" est faire preuve de non-assistance. Allons-nous devenir la risée et le ridicule du monde maritime par manque d’initiative ?

Le port le plus proche pour accueillir ce navire est Brest où se trouve un chantier en capacité d’effectuer les travaux de réparation et de sécurisation nécessaire.

La Confédération CGT, la Fédération des travailleurs de la Métallurgie, l’union départementale CGT du Finistère et le comité régional Bretagne soutiennent les démarches initiées par le syndicat CGT des marins et exigent du gouvernement, des autorités concernées, pour que ce navire soit accueilli sur notre territoire afin d’éviter une nouvelle catastrophe maritime et pour qu’il soit réparé afin de poursuivre son activité.



Article mis en ligne le 23 août 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68