"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442237 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Le 15 octobre les "5 de ROANNE" : Cristel, Christian, Jean-Paul, Gérard et Didier doivent être relaxés !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Le 15 octobre les "5 de ROANNE" : Cristel, Christian, Jean-Paul, Gérard et Didier doivent être relaxés !



Cinq militants CGT de Roanne ont été traînés devant la justice par le procureur de la République de Roanne au seul motif qu’ils avaient exprimé leur colère contre la réforme des retraites de Sarkozy, par des écrits sur la voie publique.

Alors que les plaintes déposées par le sous-préfet et le député UMP ont été retirées, la justice les a condamnés, sur un dossier totalement vide, à 2000€ d’amende et l’inscription au casier judiciaire pour "dégradation légère d’un bien par inscription, signe ou dessin" ! Ils ont fait appel de la décision. La 9ème chambre correctionnelle de la Cour de Lyon devra se prononcer le 15 octobre sur ce dossier.

Dès le début, cette affaire, symbole de la criminalisation de l’action syndicale, a soulevé un tollé d’indignation et de protestation ! Sous l’impulsion de l’Union Locale CGT de Roanne, un Comité de soutien s’est constitué, présidé par Jacky Teillol, grand militant de la lutte contre les discriminations. Ce comité compte plus de 8000 adhérents, avec nombre de personnalités politiques, associatifs et syndicales dont Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT. Tous exigent la relaxe pure et simple des 5 de Roanne !

Après l’élection de F. Hollande, un espoir était né avec la promesse du candidat à la présidentielle, de promulguer une loi d’amnistie pour les syndicalistes réprimés dans leur activité. Il n’en sera rien !

Pourtant, en rétablissant le départ à la retraite à 60 ans, le Président de la République a donné raison à tous ceux qui ont lutté contre la réforme de Sarkozy. Comment peut-il laisser condamner des syndicalistes qui étaient à la pointe de ce combat ? Ce revirement présidentiel est incompréhensible et pourrait être interprété comme un encouragement à la politique anti-syndicale chère au patronat !

A l’inverse, un signe fort pourrait être donné si le Procureur Général de LYON plaidait, au nom du ministère public, la relaxe pour les « 5 de Roanne ».

La Confédération CGT apporte son total soutien à nos camarades Cristel, Christian, Jean-Paul, Gérard et Didier et appelle toutes celles et tous ceux qui le peuvent à venir les soutenir



Article mis en ligne le 27 septembre 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68