"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2391825 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Régularisation des travailleurs-euses sans papiers : première rencontre avec le ministre de l’Intérieur

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Régularisation des travailleurs-euses sans papiers : première rencontre avec le ministre de l’Intérieur



Déclaration des signataires de la "Plateforme 12" CGT, FSU, UNEF, Autre monde, La Cimade, Collectif 31, Femmes Egalité, JOC, LDH, MRAP, RESF, SOS Racisme

La "Plateforme 12", Plateforme des douze organisations syndicales et associations engagées dans la défense des travailleuses et travailleurs sans papiers, a été reçue lundi 1er octobre par Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, en présence d’une représentante du ministère du Travail.

Cette demande de rencontre avait été adressée au Premier ministre le 23 mai 2012.

La Plateforme se félicite de cette première réunion avec deux des ministères du nouveau gouvernement autour de sa revendication : conquérir par la loi et la réglementation l’égalité de traitement entre Français(e) et Etranger(e) avec ou sans papiers, dans les études comme au travail.

Les représentant(e)s des syndicats et des associations ont demandé que le gouvernement par des actes significatifs fasse preuve de volonté politique pour résoudre positivement cette question sensible.

À cet égard, une série d’urgences appelant des interventions immédiates a été pointée, en particulier l’indispensable régularisation de celles et ceux des grévistes sans papiers dont les dossiers restent actuellement bloqués, du fait du non-respect de la parole de l’Etat, en préfecture et au ministère.

Elles ont bien pris note que le ministre de l’Intérieur reconnaissait que la continuité de l’action gouvernementale pouvait avoir été mise à mal par l’arbitraire de certains services, comme le révèle un bilan d’étape sur les résultats de la circulaire du 31 mai 2012 concernant les étudiants et jeunes diplômés étrangers.

Les échanges avec le Ministre ont permis d’aborder les rapports entre l’édiction d’une circulaire et l’effectivité de sa réalisation, les conditions de régularisation des travailleurs-euses sans papiers, des étudiants et jeunes diplômés étrangers, des enfants scolarisés et de leurs familles et des jeunes majeurs dans la circulaire à venir, prévue pour novembre 2012.

Au cours de ces échanges, les organisations syndicales et associations de la Plateforme ont mis l’accent sur la nécessité d’affirmer des critères stables, légitimes, égaux et lisibles de régularisation.

Elles ont également insisté sur l’importance de rencontrer régulièrement les ministères en amont et en aval de la circulaire en préparation sur la régularisation, et du débat parlementaire prévu en 2013.

La Plateforme 12 prend acte de ce que le Ministre a répondu favorablement à cette demande.

Elle entend poursuivre ses efforts pour la régularisation des travailleurs-euses sans papiers, la régularisation des étudiants et des jeunes diplômés, des jeunes majeurs, des enfants scolarisés et de leurs familles.



Article mis en ligne le 2 octobre 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68