"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2392170 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Chiffre du chômage : contre le chômage, une seule priorité : sécuriser l’emploi

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Chiffre du chômage : contre le chômage, une seule priorité : sécuriser l’emploi



Inverser la courbe maintenant, c’est urgent !

C’est une dégradation supplémentaire de l’emploi avec 5,2 millions de chômeurs toutes catégories confondus soit, +1,6% sur un mois et +8,9% sur un an !

Cette interminable détérioration de l’emploi en France inquiète et témoigne que la France est loin d’être sortie de la crise. Nombre de salariés, de demandeurs d’emploi côtoient tous les jours précarité, petits boulots et indemnités minables.

Entendre régulièrement que la rigidité du marché du travail et le coût du travail sont les principaux responsables de la situation du chômage, comme le dit Laurence Parisot patronne du MEDEF, est, à la fois caricatural et dogmatique. C’est mépriser les millions de personnes en attente ou à la recherche d’un véritable emploi.

C’est pourquoi la CGT insiste une nouvelle fois pour que la négociation sécurisation de l’emploi, ouverte début septembre, débouche sur de nouveaux droits protégeant mieux l’emploi et combattant la précarité et la dérive des ruptures conventionnelles (plus d’un million à cette date).

De même ; il est urgent de mieux encadrer les plans de départs volontaires. Nombre d’entreprises usent et abusent des facilités qui leur sont offertes à cet effet. La CGT revendique par exemple un contrôle des aides publiques versées aux entreprises. Celles-ci devraient véritablement servir à l’emploi, aux qualifications, à la recherche.

Parvenir à la conclusion d’un accord historique nécessite d’abord de mieux protéger les salariés et les demandeurs d’emploi. Ce n’est pas en proposant la dégressivité des droits à l’assurance-chômage ou en facilitant encore plus les licenciements que la situation de l’emploi va s’améliorer. Le gouvernement doit impérativement recadrer et conditionner les aides publiques aux entreprises.

La CGT appelle les salariés, les demandeurs d’emploi à se mobiliser :
- le 1er décembre à Paris contre le chômage et pour l’emploi
- le 13 décembre pour une journée d’action nationale, afin de faire entendre les revendications sur la sécurisation de l’emploi et les retraites complémentaires.



Article mis en ligne le 27 novembre 2012 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68