"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2393553 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Projet de loi sur le mariage pour touTEs : l’enseignement catholique dépasse les bornes !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Projet de loi sur le mariage pour touTEs : l’enseignement catholique dépasse les bornes !



L’arrivée au pouvoir de François Hollande et l’application concrète du programme du Parti socialiste ont généré des débats de société, débats auxquelles les églises ont eu l’occasion de contribuer. Par contre, Les prises de position dispersées que des chefs d’établissements de l’enseignement privé sous contrat ont cru pouvoir faire entrer au cœur même des écoles, collèges et lycées ne sont pas acceptables.

Les personnels de ces établissements sous contrat se sont vus parfois incités à participer à des conférences sur l’embryon, le genre… au pire poussés à s’engager très clairement en manifestant ou en signant des pétitions contre le projet de mariage/adoption pour touTEs.

Plus grave : le Secrétariat général de l’enseignement catholique demande que ce débat soit abordé dans chaque établissement.

La FERC-CGT et la CGT Enseignement Privé affirment qu’il est inadmissible que l’Enseignement catholique instrumentalise les élèves, les personnels sur des sujets qui relèvent de la vie privée.

Imposer ce débat en commençant par condamner l’évolution législative revient à nier l’existence de jeunes, de couples, de schémas familiaux différents au sein même des établissements catholiques. C’est participer à la stigmatisation et amplifier la discrimination subie par les élèves mais aussi les personnels et enseignants homosexuels.

La FERC-CGT rappelle que ces établissements sont sous contrat. Ceci signifie, entre autres, qu’ils bénéficient largement de subventions publiques, que leurs enseignants sont rémunérés par l’Etat. A ce titre l’Enseignement catholique se doit de respecter la liberté de conscience des élèves comme des enseignants.

La FERC-CGT ne s’oppose pas au principe du débat mais bien à ces procédés fallacieux destinés à fédérer une opposition au projet de Loi en préparation.

La FERC-CGT et le Syndicat CGT de l’Enseignement Privé engagent personnels et parents d’élèves à refuser de prendre part à cette mascarade improvisée ; individuellement mais aussi collectivement et à faire respecter les principes établis par la Loi sur la Laicité.



Article mis en ligne le 9 janvier 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68