"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411645 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
AFPA : après les déclarations du Premier Ministre, la bataille doit prendre un nouvel élan

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


AFPA : après les déclarations du Premier Ministre, la bataille doit prendre un nouvel élan



A Caen le 14 janvier 2013, le Premier Ministre a annoncé un engagement de l’Etat en vue de permettre à l’AFPA d’exercer ses missions au service de "l’intérêt général".

Il a annoncé un engagement financier de l’Etat de 110 millions d’€ en 2013, et de 110 millions d’€ souscrits pour la période 2014/2017 avec d’autres partenaires. Avec ces derniers, le financement global pourrait atteindre 430 millions d’€. La question latente depuis plusieurs années, du patrimoine immobilier, pourrait trouver un début de solution par la passation "de baux emphytéotiques administratifs" dès ce début d’année pour un nombre significatif de centres d’hébergement et de restauration. Le Premier ministre affirme que "cela permettra à l’association d’occuper le domaine public dans la durée et de bénéficier de droits réels pour adapter et étendre ses locaux et en améliorer la gestion".

Ces annonces et leur clarté créent, enfin, une situation nouvelle susceptible de donner à l’AFPA les moyens d’exercer ses missions.

Après des mois d’inquiétude mais aussi de résistances et de luttes, appuyées au premier plan par la CGT mais aussi par une dynamique unitaire des 5 confédérations que Jean-Marc Ayrault a rappelée, une période de constructions de réponses offensives aux besoins de formations, d’orientations et de certifications des demandeurs d’emplois et des salariés de faibles niveaux de qualification peut enfin s’ouvrir.

Le plan de refondation approuvé par les instances de gouvernance de l’AFPA y invite.

C’est dans un état d’esprit à la fois offensif et lucide que la CGT est décidée à aborder la période qui s’ouvre afin de lever les désaccords qui subsistent sur les effectifs d’une part, les politiques d’appels d’offres d’autre part. Après le discours du Premier ministre la bataille n’est pas terminée. Elle doit, au contraire, prendre un nouvel élan.



Article mis en ligne le 15 janvier 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68