"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2431285 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Réforme pénale : projet de loi

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Réforme pénale : projet de loi



La CGT dénonce depuis des années les conséquences désastreuses des politiques sécuritaires et du "tout carcéral".

Ainsi, la CGT défend une autre vision de la société et attend un changement radical de politique pénale.

D’autres voies sont possibles : la prison doit être réservée aux cas les plus graves et être tournée vers la réinsertion des personnes condamnées ; les suivis en milieu ouvert (probation) doivent être favorisés.

Le projet de loi de réforme pénale portée par Christiane Taubira, ministre de la Justice vient de faire l’objet d’arbitrages à l’Elysée. Il prévoit : la suppression des peines planchers, des mesures de sûreté, la création d’une mesure de contrainte pénale, un retour progressif et encadré des personnes incarcérées….

L’annonce de ce projet de loi marque en partie une rupture avec les politiques répressives et les discours populistes.

Il fait déjà et fera l’objet d’attaques des tenants d’une vision ultra sécuritaire, instrumentalisant les faits divers et agitant les peurs des citoyens.

Un vrai débat doit s’ouvrir sur la base d’une volonté forte de changement. Les professionnels de la Justice et les organisations CGT qui les représentent doivent y prendre toute leur part. Leur expérience ainsi que leur connaissance des publics et des phénomènes de délinquances doivent être prises en compte.

Enfin de réels moyens humains et matériels devront être donnés à la Justice et la situation des prisons, tribunaux, services pénitentiaires d’insertion et de probation et services de la protection judiciaire de la jeunesse ne doivent plus être sous estimées.



Article mis en ligne le 30 août 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68