"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428197 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Chili, le 11 septembre 1973… un coup d’état militaire

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Chili, le 11 septembre 1973… un coup d’état militaire



… Un coup d’état militaire conduit par le général Augusto Pinochet renversait le gouvernement socialiste élu de Salvador Allende et enfonçait le Chili dans la noirceur d’une dictature extrêmement brutale. Jusqu’en 1990, des dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées et torturées, des centaines de milliers d’autres se sont exilées et au moins 3000 sont mortes ou ont "disparu".

Le 4 septembre 2013, l’association des magistrats du Chili reconnaissait – enfin – que la justice n’avait pas agi de telle sorte à protéger les populations civiles.

Toutes les mesures démocratiques prises par le gouvernement d’Unité populaire conduit par Salvador Allende – mort dans l’assaut du palais présidentiel de la Moneda – et qui allaient dans le sens d’améliorer les conditions de vie des travailleurs et des populations au Chili, ont été inversées par la dictature de Pinochet.

Aujourd’hui encore, le code du travail hérité de la dictature restreint les droits des travailleurs.

En dépit des souffrances qu’elle a vécues pendant ces années de la dictature, la première organisation syndicale du pays (CUT – Centrale unitaire des travailleurs) s’est battue sans relâche. Elle a en cela reçu le soutien entier de la CGT. En novembre de cette année auront lieu des élections présidentielles et la CUT a demandé à être reçue par les différents candidats, afin de faire connaître les revendications des travailleurs, dont le respect plein et entier des droits syndicaux.

Salvador Allende a été un précurseur en Amérique latine, et son modèle de développement a fait des émules sur l’ensemble du continent. En ce triste anniversaire, la CGT adresse sa solidarité indéfectible à la CUT, aux travailleurs et à la population du Chili.

Un rassemblement aura lieu mercredi 11 septembre, à partir de 18h30, place Salvador Allende, à Paris. Frédéric Imbrecht, membre de la Commission exécutive confédérale, y prendra la parole au nom de la CGT.



Article mis en ligne le 9 septembre 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68