"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440234 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Atteintes à l’éthique professionnelle : NON aux licenciements des 3 éducateurs de Prévention spécialisée de l’Association "Jeunes et cités" de Vandoeuvre en Meurthe-et-Moselle (54)

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Atteintes à l’éthique professionnelle : NON aux licenciements des 3 éducateurs de Prévention spécialisée de l’Association "Jeunes et cités" de Vandoeuvre en Meurthe-et-Moselle (54)



La Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale a eu connaissance des licenciements de trois salariés syndiqués de l’Association "Jeunes et Cités" de Vandoeuvre en Meurthe-et-Moselle (54).

Le tort de ces 3 salariés est d’avoir lutté pendant un an contre les conséquences d’une fusion imposée de leur précédente association "Vivre dans la Ville" avec "Jeunes et Cités". Opération qui a visé à une économie d’échelle accompagnée de suppression de postes et de coupes budgétaires…

Ces 3 salariés ont ensuite connu une véritable problématique de harcèlement professionnel au travers de mobilité contrainte, de volonté de leur imposer de nouvelles pratiques professionnelles, en l’occurrence, fournir à l’employeur des listes nominatives d’usagers lors d’une enquête ministérielle.

En cohérence avec le respect dû aux usagers, au respect de l’article L 226.2.2 du Code de l’Action Sociale et des Familles, de l’éthique professionnelle et de la démarche de Prévention Spécialisée rappelée dans l’Arrêté du 4 juillet 1972, les salariés ont refusé cette injonction.

La direction de l’Association a saisi ce moment pour entamer des procédures de licenciement pour "insubordination et désobéissance".

La Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale, son Union Fédérale de l’Action Sociale et son Collectif National « Prévention Spécialisée" :
- Dénoncent les licenciements de ces 3 professionnels injustement sanctionnés pour avoir respecté l’éthique de la prévention spécialisée
- Demandent la réintégration immédiate de ces salariés
- Saisissent la commission "éthique et déontologie" du Conseil Supérieur du Travail Social auprès du Ministère
- Appellent l’ensemble de ses organisations à l’action jusqu’à la réintégration de ces professionnels et à manifester dès à présent leur soutien.



Article mis en ligne le 4 octobre 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68