"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2410545 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Salaires : il est urgent d’augmenter les salaires

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Salaires : il est urgent d’augmenter les salaires



Dans son enquête sur les salaires, l’Insee vient confirmer l’analyse de la CGT. Les salaires font du sur place avec une augmentation de 0,2% en euros constants.

Il s’agit là du plus mauvais résultat depuis 2004, selon cette étude de l’Insee publiée aujourd’hui. Le SMIC horaire est également attaqué, puisqu’ il diminue de 0,3% en euros constants.

Loin de relancer la croissance et l’emploi, la politique de baisse des salaires, de précarité, a contribué à baisser le pouvoir d’achat, la consommation et la croissance et donc à baisser la demande interne et détruire massivement des emplois.

La CGT réaffirme le besoin urgent de revaloriser significativement les salaires, les minimas sociaux, les traitements et les pensions. Il est urgent d’arrêter l’accompagnement de la spéculation et de privilégier le travail : en 1981, les dividendes versés aux actionnaires représentaient 10 jours de travail ; en 2012, ils en représentent 45 jours soit, 4,5 fois de plus* !

Le Gouvernement doit prendre ses responsabilités :
- en revalorisant significativement le SMIC, que la CGT revendique à 1700€, et en mettant fin aux écarts salariaux entre les femmes et les hommes.
- en donnant un signal clair au patronat en sanctionnant les branches qui ne respectent pas le smic (salaire de base dans les grilles salariales) et mettre fin aux aides publiques qui tirent les salaires vers le bas,
- en mettant fin au gel d’indice dans la Fonction publique et en engageant de vraies négociations salariales avec l’ensemble des organisations syndicales de la Fonction publique.

Ce sont là les conditions pour relancer la croissance, l’argent existe pour revaloriser le travail et créer de l’emploi !

Le Patronat doit répondre à cette exigence en ouvrant partout et sans attendre des négociations sur les salaires.

* Source : pôle économique CGT



Article mis en ligne le 31 octobre 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68