"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428252 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Journalisme : après les incidents à BFM TV et le drame à Libération

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Journalisme : après les incidents à BFM TV et le drame à Libération



Communiqué commun de la CGT et du SNJ CGT

Ce matin un individu a tiré plusieurs coups de feu dans le hall du quotidien national Libération, blessant gravement un assistant photographe. Selon les informations disponibles à cette heure l’individu serait également celui qui avait menacé vendredi dernier plusieurs salariés de la chaîne d’information en continu BFM TV. Après avoir pointé une arme sur des journalistes présents il avait déclaré : "la prochaine fois, je ne vous raterai pas".

La CGT et le SNJ-CGT tiennent à exprimer toute leur émotion et à marquer leur solidarité avec les journalistes de Libération, ceux de BFM TV et l’ensemble des professionnels de la presse.

En visant des médias c’est en effet la liberté d’expression et la démocratie que l’on cherche à museler. Le ministère de l’intérieur a d’ailleurs décidé de placer sous protection policière toutes les rédactions parisiennes.

Ce triste événement est une nouvelle fois l’occasion de rappeler, après le drame de Kidal et l’assassinat des deux journalistes de RFI, que le journalisme n’est pas une profession comme une autre.



Article mis en ligne le 18 novembre 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68