"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2393738 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Grenoble : encore un manifestant blessé ! Le gouvernement doit prendre ses responsabilités

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Grenoble : encore un manifestant blessé ! Le gouvernement doit prendre ses responsabilités



Une nouvelle fois, la CGT tient à exprimer sa stupeur et sa colère devant le déchaînement de violence de la part des forces de l’ordre face aux pompiers venus manifester pacifiquement devant la Préfecture le 27 décembre 2013. Cette action collective s’inscrivait dans leur mobilisation face aux mesures d’austérité et à l’allongement de leur temps de travail décidés par la direction du Service départemental d’incendie et de secours de l’Isère.

Déjà le 12 décembre, un manifestant devait être conduit à l’hôpital blessé au visage par un garde mobile. Cette fois, c’est par un tir tendu de grenades lacrymogènes que l’un d’eux vient de perdre un œil ! Jusqu’où l’escalade ?

Après cette récidive policière, il est plus que jamais indispensable que toute la clarté soit faite sur ces débordements, comme le demandait déjà Thierry Lepaon le 13 décembre au ministre de l’Intérieur.

Peut-on parler de démocratie sociale et de dialogue social dans un pays où les salariés rencontre la violence policière pour toute réponse à leurs revendications ?

La CGT apporte tout son soutien au pompier victime de cette répression ainsi qu’à l’ensemble des personnels qui poursuivent leur mobilisation.

Face à l’incapacité de la direction d’instaurer un dialogue social serein, il est temps pour le gouvernement et son ministre de l’Intérieur de prendre toutes les dispositions nécessaires à l’ouverture de négociations et de mettre fin à cette escalade répressive.



Article mis en ligne le 30 décembre 2013 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68