"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440153 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Ouverture dominicale : décret annulé, mais le combat continue

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Ouverture dominicale : décret annulé, mais le combat continue



Communiqué commun de la CGT et de la Fédération Commerce Distribution Services

PDF - 77.7 ko Texte en pdf

La suspension par le Conseil d’Etat du décret concernant l’ouverture dominicale des magasins de bricolage était une décision attendue. La confédération CGT comme sa fédération du Commerce et des Services se félicitent de cette décision qui sanctionne un décret pris à la hâte et sans consultation d’aucune sorte. En estimant "qu’il existait un doute sérieux sur la légalité de ce décret et une situation d’urgence justifiant que l’exécution de ce décret soit suspendue", la juridiction administrative donne donc raison à la fédération CGT du Commerce et des Services qui l’avait saisie. Et le Conseil d’Etat rappelle que le repos hebdomadaire est "l’une des garanties du droit constitutionnel au repos reconnu aux salariés" et qu’il doit s’exercer normalement le dimanche. Il juge que l’ouverture dominicale des magasins de bricolage était "de nature à porter une atteinte grave et immédiate aux intérêts défendus par les organisations syndicales".

En agissant dans l’urgence, le gouvernement n’avait comme seule ambition que de rendre légales les ouvertures dominicales des magasins de bricolage tout simplement…illégales ! En effet, depuis des années, de nombreux magasins multipliaient les ouvertures du dimanche au mépris de la loi. Très régulièrement, les tribunaux condamnaient les enseignes avec à la clé, de très lourdes astreintes. Avec ce décret, le gouvernement faisait un nouveau cadeau au patronat en légalisant et en blanchissant des années de contraventions réitérées et revendiquées par les grandes enseignes. Par ailleurs, il voulait donner un signe clair aux parlementaires dans le processus qui doit les amener à modifier les règles sur les ouvertures dominicales.

Cette nouvelle victoire juridique contre l’ouverture dominicale ne referme pas ce dossier car le gouvernement a fait savoir dès hier qu’il procèderait à une nouvelle écriture de ce décret : c’est inconcevable pour la CGT. Cette décision des juges légitime l’action des syndicats du commerce et de la distribution et plus largement l’action de la CGT contre les dérogations qui n’ont eu de cesse d’augmenter ces dix dernières années. Le gouvernement doit prendre en compte cette décision. Le repos dominical doit être protégé et ne subir de dérogations d’aucune sorte. Forte de cette décision, La CGT, comme sa fédération du Commerce et des Services entendent poursuivre le combat pour protéger le repos dominical.



Article mis en ligne le 13 février 2014 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68