"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2392271 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Chiffres du chômage : pas de printemps sur le front du chômage !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Chiffres du chômage : pas de printemps sur le front du chômage !



La promesse du "Pacte de responsabilité" n’incite pas les patrons à créer de l’emploi, au contraire ils en détruisent : ce sont 31500 demandeurs d’emploi en plus pour le mois de février. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit donc à 3347700 en France métropolitaine.

Comme les mois précédents, le chômage de longue durée augmente : le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus, augmente de 0,6% au mois de février 2014 (+11,4% sur un an). La nouvelle convention d’assurance chômage ne tient pas compte de cette réalité : plus longtemps on reste au chômage moins on a de chance de retrouver un emploi.

Quand il y a emploi, il est souvent précaire, le nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite reste très élevé : 90100 exerçaient une activité réduite, courte (78 heures ou moins dans le mois, catégorie B) ou longue (plus de 78 heures dans le mois, catégorie C). Dans ce marasme, le patronat diminue les droits et les allocations des plus fragiles notamment les précaires et les intérimaires. Pour eux c’est la double peine !

Les seniors ne sont pas épargnés : le nombre de demandeurs d’emploi de 50 ans et plus s’accroît de 1,3% (+12,1% sur un an).

Autre mauvais signe de l’état de l’emploi : le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A de moins de 25 ans augmente de 0,3% en février

L’accord sur la nouvelle convention assurance qui fait 800 millions d’économies sur le dos des demandeurs d’emploi ne doit pas être agréé par le gouvernement. C’est d’une autre politique de l’emploi dont nous avons besoin pour relancer l’économie du pays et inverser la courbe du chômage.

La CGT appelle les salariés les privés d’emploi à se mobiliser, notamment à l’occasion de la journée européenne pour l’emploi et l’investissement le 4 avril et lors des mobilisations organisées le 1er mai.



Article mis en ligne le 26 mars 2014 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68