"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2390221 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
"Simplification et adaptation du Code du travail" : et puis quoi encore !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


"Simplification et adaptation du Code du travail" : et puis quoi encore !



Le 16 juin, un projet d’ordonnance portant "simplification et adaptation du Code du travail" a été présenté pour avis à la sous-commission des Conventions et accords de la CNNC (Commission Nationale de la Négociation Collective).

Les dispositions portent sur les informations dues par l’employeur auprès des salariés de l’entreprise et auprès de l’administration sur des domaines essentiels dans la vie de l’entreprise :
- La prévention des discriminations et du harcèlement ;
- L’information du contenu du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) dans les entreprises dépourvues de représentant du personnel ;
- L’organisation des élections professionnelles ;
- La dérogation à l’horaire collectif de travail et l’organisation des astreintes. Ces domaines ne feraient plus l’objet d’une information systématique auprès de l’inspection du travail.

Sous couvert de simplification et à la demande instante du patronat, au nom de la libération des "contraintes" pour l’employeur, le gouvernement s’apprêterait à remplacer l’obligation "d’affichage" par une formule savante : une obligation d’information "par tous moyens" !

Loin de simplifier quoi que ce soit, ce projet ne peut générer qu’ambigüité et confusion. L’entreprise est un espace socialisé où le pouvoir de l’employeur doit être réglementé, où les droits fondamentaux doivent être respectés. Pour cela, il faut qui puissent s’appliquer dans l’entreprise des conditions légales et réglementaires claires.

La CGT et l’ensemble des organisations syndicales de salariés se sont opposés à ce projet d’ordonnance. Le gouvernement doit donc retirer celui-ci.

La CGT est disponible pour une concertation en vue d’améliorer le code du travail pour une meilleure information des salariés.



Article mis en ligne le 18 juin 2014 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68