"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441555 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Retraités : toutes les raisons de se mobiliser le 30 septembre

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Retraités : toutes les raisons de se mobiliser le 30 septembre



Communiqué commun de la CGT et de l’Union Confédérale des Retraités

La CGT a demandé, hier en Conseil d’administration de la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse), quand et de combien seraient revalorisées les "basses pensions". Rappelons que les retraites sont gelées jusqu’au 1er octobre 2015, mais que celles dont le niveau ne dépassent pas 1200€ (toutes pensions confondues) bénéficieraient de la revalorisation prévue légalement au 1er octobre 2014.

Dans leurs réponses, la direction de la CNAV et les représentants du gouvernement ont confirmé ce que nous craignions : les obstacles juridiques et techniques ne sont pas levés, il n’y aura pas de revalorisation des petites pensions au 1er octobre prochain. Ni le niveau ni la nouvelle date n’ont pu nous être précisés.

Il s’agissait bien, comme nous l’avions dénoncé, d’un effet d’annonce destiné à faire passer la pilule du gel des retraites. Le gouvernement a fait une promesse démagogique, qui n’était pas réalisable lors de son annonce, et qu’il n’a toujours pas rendue applicable puisque, quelques jours avant sa mise en œuvre, les décrets nécessaires ne sont toujours pas publiés !

Il est par ailleurs incompréhensible que le montant de cette réévaluation, aussi minuscule soit-il, ne soit toujours pas officiellement arrêté alors que les données prévues par le code de la Sécurité sociale (article L 161-23-1) sont connues. Le gouvernement s’apprête-t-il à modifier encore une fois les règles, pour faire encore moins, au motif que l’inflation est décidément plus basse que prévu ? Et cela sur le dos des retraités les plus modestes !

Alors que les "simplifications" et les avantages financiers sont à l’ordre du jour pour les entreprises, la complexification et les restrictions croissent tous les jours un peu plus en matière de Sécurité sociale et notamment de retraite.

Rappelons que la CGT, avec son Union Confédérale des Retraités, demande une revalorisation de toutes les retraites, revalorisation basée sur l’évolution du salaire moyen. Dans l’immédiat, elle appelle, avec neuf autres organisations de retraités, à des rassemblements dans tous les départements le 30 septembre prochain.



Article mis en ligne le 26 septembre 2014 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68