"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2429989 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Moulins Maurel Marseille : la lutte continue !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Moulins Maurel Marseille : la lutte continue !



Communiqué commun de la CGT, de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône et de la Fédération CGT de l’Agro-alimentaire

Depuis 2 ans, les salariés des MOULINS MAUREL luttent pour le maintien de leurs emplois et le devenir de leur usine.

Aujourd’hui, alors qu’un projet industriel viable existe, le groupe NUTRIXO VIVESCIA refuse de vendre le site pour empêcher la concurrence dans ce secteur et réaliser une juteuse plus-value immobilière.

Face à cette situation, les salariés des MOULINS MAUREL avec les organisations de la CGT, occupent leur usine depuis le 29 novembre 2013 pour empêcher son démantèlement. L’Etat, qui est actionnaire du groupe NITRIXO VIVESCIA, doit tout mettre en œuvre afin que des négociations s’ouvrent pour permettre le redémarrage de cette activité.

La situation de l’emploi dans notre pays impose au gouvernement de tout faire pour sauver et développer les activités industrielles. Pour cela, il faut des actes. Alors que toutes les conditions économiques et industrielles sont réunies dans ce dossier, ni les salariés, ni la CGT, ne sauraient accepter qu’un groupe financier détruise un pan historique de l’industrie marseillaise.

Les salariés des MOULINS MAUREL avec leur Syndicat CGT mènent un combat digne et juste. Ils ont raison et peuvent compter sur la détermination de toute la CGT.



Article mis en ligne le 9 octobre 2014 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68