"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2345532 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 28 juin 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Branche Associative Sanitaire, Sociale et Médico-sociale à but non lucratif (CRF, CLCC, CC51, CC66, CHRS) : pétition nationale pour la survie de la formation professionnelle

Infos du médico-social

article précédent    article suivant


Branche Associative Sanitaire, Sociale et Médico-sociale à but non lucratif (CRF, CLCC, CC51, CC66, CHRS) : pétition nationale pour la survie de la formation professionnelle



PDF - 366.3 ko
UNIFED : pétition nationale pour la survie de la formation professionnelle

Cliquez ici pour signer en ligne

Des négociations ont lieu depuis le mois de septembre entre les organisations syndicales salariées de la BASS. Les employeurs ont commencé par mettre la pression sur les syndicats salariés en dénonçant tous les accords sur la formation professionnelle. La loi du 5 mars 2014, impose cette renégociation des accords, introduit plusieurs dispositifs nouveaux (le CPF et le CEP) et en fait disparaître d’autre comme le DIF.

Entre toutes les couleuvres que le syndicat employeur de la BASS veut faire avaler aux organisations syndicales salariées, il y en a une plus grosse que les autres dont tout dépend…

Cette loi introduit une nouvelle répartition sur les montants obligatoires que l’employeur doit consacrer à la formation de ses salariéEs.

Et le syndicat employeur UNIFED veut profiter de ces négociations pour diminuer de manière très importante les fonds que votre employeur consacre à la formation dans vos établissements.

IL Y A URGENCE À CE QUE CHAQUE SALARIÉ(E) DE LA BRANCHE SE MOBILISE !

La loi dit que dans les entreprises de plus de 300 salarié-e-s, il n’y a plus d’obligation d’avoir un budget réservé au plan de formation ! Alors que jusque-là il y avait une obligation à 1,6% de la masse salariale dans notre Branche.

Si cette obligation conventionnelle diminue ou disparaît, c’est la fin de la qualification dans la Branche via les plans de formation renvoyant encore plus de demandes vers le CIF et la fin de la mutualisation vers les petits établissements.

Nous ne pouvons accepter que la formation des salariéEs de la branche devienne la variable d’ajustement des trésoreries parce que nos employeurs n’arrivent pas à obtenir de leurs financeurs le budget nécessaire au fonctionnement des établissements !

La formation nous en avons besoin et la formation, nous y avons droit !
La CGT exige :
- le maintien à minima du montant global conventionnel actuel à 2,3% de la masse salariale !
- une négociation pour obtenir un taux de collecte répondant aux besoins des salariéEs et des établissements de la Branche en matière de formation et de qualification * . * à hauteur de 2,70% (0,50% professionnalisation : apprentissage, contrat…, +0,20% de CPF, +0,20% fonds de qualification plan, +0,40% pour le CIF, +1,40% pour le plan de formation).

Cliquez ici pour signer en ligne



Article mis en ligne le 23 avril 2015 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68