"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2430033 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Robert Chambeiron : une grande figure de la Résistance vient de nous quitter

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Robert Chambeiron : une grande figure de la Résistance vient de nous quitter



Thierry Lepaon et Nathalie Gamiochipi représentaient la CGT à la cérémonie organisée, ce jeudi 8 janvier 2015, au Cimetière du Père Lachaise, à Paris, en hommage à Robert Chambeiron, décédé le 30 décembre 2014, à l’âge de 99 ans.

Avec Robert Chambeiron, c’est une voix forte de la Résistance qui vient de s’éteindre. Compagnon de Jean Moulin, il était l’un des trois protagonistes de la première réunion qui, le 27 mai 1943, officialisa la formation du Conseil national de la Résistance (CNR). Celui-ci adoptera, quelques mois plus tard, le 15 mars 1944, un programme intitulé "Les Jours Heureux" qui préparait l’insurrection nationale et jetait, pour l’après-guerre, les bases politiques, économiques et sociales d’une République nouvelle.

Après la Libération, député des Vosges, Robert Chambeiron a travaillé pendant deux ans auprès du Bureau confédéral de la CGT. Aux côtés de Benoît Frachon et de Louis Saillant, il a notamment participé à la délégation que la CGT a envoyée aux Etats-Unis pour élaborer la constitution de la Fédération syndicale mondiale.

Opposé en 1958 au retour du Général de Gaulle, et plus récemment au traité de Maastricht, Robert Chambeiron n’a eu de cesse de défendre un idéal progressiste et démocratique. Ces dernières années, porteur de mémoire, c’est avec vigueur qu’il a soutenu l’esprit du programme du CNR contre ceux qui travaillent à le faire disparaitre.

"À la CGT, je suis un peu chez moi", aimait-il à dire. Il a souvent contribué aux travaux de l’Institut CGT d’histoire sociale où sa façon de donner à connaitre son expérience était très appréciée. Sa fermeté pour ses idées n’avait d’égal que sa gentillesse envers ses camarades de lutte.

La CGT perd un ami, un camarade, mais, plus que jamais, elle mettra tout en œuvre afin que son combat demeure vivant.



Article mis en ligne le 8 janvier 2015 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68