"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406777 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
La loi sur l’avortement a 40 ans : manifestation pour les droits des femmes le 17 janvier

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


La loi sur l’avortement a 40 ans : manifestation pour les droits des femmes le 17 janvier



17 janvier 1975-17 janvier 2015, la loi sur l’avortement a 40 ans. MANIFESTATION NATIONALE POUR LES DROITS DES FEMMES. En avant toutes ! Nous devons continuer le combat !

Le combat des femmes à disposer de leur corps est un combat continuel, perpétuel, hier, aujourd’hui et demain.

Il y a 40 ans, la loi dite "Weil" n’est pas arrivée à l’Assemblée toute seule, elle n’est pas une volonté politique au départ. Nous ne devons jamais l’oublier.

Cette loi a été adoptée et promulguée à la suite d’un très long combat de femmes, d’associations, de médecins, d’intellectuelles et intellectuels, d’hommes aussi. Un combat de rue et de manifestations. Un combat pour la liberté !

Et nous le savons aussi, les droits que nous obtenons après de longs combats, ne sont jamais définitivement acquis, ils peuvent à tout moment être réduits voire même supprimés.

En France, la loi Bachelot sur l’hôpital dite loi "Hôpital Patients Santé Territoire" toujours d’actualité, entraîne, entre autres, la fermeture de nombreuses maternités où sont pratiquées les IVG. Ces fermetures compliquent l’accès à l’avortement et tendent à le réduire gravement. De même, les politiques d’austérité, menées par les gouvernements successifs, mettent à mal les services publics : réduction de personnel et de moyens, privatisations, fermeture de structures… Et moins de service public engendre plus d’inégalités et notamment celles entre les femmes et les hommes.

Face à l’offensive des mouvements réactionnaires qui ne cessent de véhiculer des idées sexistes, le mouvement féministe se doit de reprendre la rue.

La CGT, membre du CNDF (Collectif National pour les Droits des Femmes) et signataire de l’appel pour le 17 janvier, appelle ses adhérent-e-s et militant-e-s à manifester massivement dans la rue le 17 janvier 2015 !

En avant toutes et tous : le 17 janvier 2015, 14 h 30 à Bastille !


Article mis en ligne le 16 janvier 2015 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68