"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2392133 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 15 septembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Echec de la négociation sur le dialogue social : le patronat responsable

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Echec de la négociation sur le dialogue social : le patronat responsable



La négociation sur le dialogue social se solde par un échec.

La responsabilité en incombe entièrement au patronat qui voulait profiter de cette négociation pour faire une grande braderie des droits des salariés et de leurs représentants.

On ne peut pas affirmer que le dialogue social est essentiel pour l’efficacité de l’entreprise et considérer dans le même temps qu’il est un coût.

Comme les autres organisations syndicales, la CGT a fait des propositions concrètes pour faire enfin entrer la citoyenneté au travail au plus près des salariés et pour tous les salariés. Elle l’a fait notamment pour les salariés des petites et moyennes entreprises qui n’ont pas de comité d’entreprise ou de comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), ni même un droit effectif à des représentants élus et à des délégués syndicaux. Elle l’a fait aussi pour améliorer largement l’existant dans les entreprises de plus des 50 salariés.

L’échec de cette négociation nationale interprofessionnelle est aussi l’échec d’une conception de la négociation qui est dépassée. Nous devons avoir des négociations loyales, à égalité, qui ne se déroulent pas au MEDEF mais dans un lieu neutre à l’écart de toute manœuvre. A l’instar d’autres organisations, la CGT est disponible pour porter ses propositions en ce sens.

Le dialogue social doit progresser dans toutes les entreprises, dans les branches et au niveau national interprofessionnel et déboucher sur des avancées concrètes pour les salariés.

Les propositions de la CGT sont à disposition des salariés pour faire grandir leurs exigences de démocratie sociale.



Article mis en ligne le 22 janvier 2015 par Laurent

Popularité de l'article :
0%

lespapillonsblancs68