"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428469 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Élections Régionales : mobilisés sur les urgences sociales, voilà l’enjeu !

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Élections Régionales : mobilisés sur les urgences sociales, voilà l’enjeu !



Elles sont la priorité de l’heure pour faire reculer le chômage et les inégalités qui sèment la désespérance dont le Front national se nourrit. Si le sursaut citoyen et républicain a permis de mettre en échec les prétentions électorales du FN, le danger de ses idées nauséabondes, reste entier.

Le FN ne dirigera aucune région, mais le message des urnes sonne une fois de plus, comme un véritable signal d’alarme. En effet, avec ses nombreux conseillers régionaux, il tentera chaque jour d’imposer son programme pour une société inégalitaire. Il y a plus qu’urgence à s’attaquer aux causes profondes de la crise et des ravages que produisent les politiques d’austérité, et la démission du gouvernement face à la finance. Les chocs électoraux successifs donnent lieu à un concert de bonnes intentions feignant de découvrir les difficultés du pays, au lendemain des régionales. Les faux semblants hypocrites veulent masquer les responsabilités des gouvernements successifs et du MEDEF, dans le recul social imposé aux salariés.

Ce ne sont pas les 0,6% d’augmentation du SMIC et les annonces de formation tous azimuts des chômeurs, le gel des salaires dans la fonction publique, qui vont relancer l’économie. Les remises en cause des droits des salariés, les attaques contre le code du travail qui entravent la démocratie sociale sont justement les vieilles recettes qui minent l’emploi.

Sortir de la crise, combattre les idées racistes et xénophobes, la division du monde du travail, appelle d’autres choix qui remettent en cause les logiques financières. La CGT combat pied à pied toutes les formes d’exclusions, de stigmatisations d’où qu’elles viennent.

La CGT pose l’exigence d’une autre répartition des richesses produites par les salariés. Augmenter les salaires, réduire le temps de travail à 32 heures sont les urgences sociales pour faire reculer le chômage et la précarité, tout en relançant l’activité. C’est aussi le moyen de financer la protection sociale … Telles sont les conditions pour une société de justice, d’égalité, de fraternité et de solidarité. La CGT entend redoubler d’efforts pour combattre les idées du Front national. Elle lutte contre ces idées véhiculées y compris par d’autres, en ouvrant des perspectives de transformation de la société pour redonner confiance dans l’action collective.

Les nécessaires mesures attendues par les citoyens pour renforcer leur sécurité après les attentats ne relèvent pas de l’état d’urgence qui alimente de nombreuses dérives et le repli sur soi et « normalise » le discours d’extrême droite. Résolument aux côtés des salariés en luttes dans de nombreuses entreprises, la CGT appelle les salariés à faire entendre leurs revendications et à se mobiliser pour les faire aboutir. Pour en créer les conditions, la CGT lance une consultation dans tout le pays, afin de donner la parole aux salariés, sur leurs attentes et sur les moyens de les voir prises en compte. Ensemble, prenons nos affaires en mains, ne laissons personne décider à notre place, le progrès social est le socle de la cohésion de la société.



Article mis en ligne le 16 décembre 2015 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68