"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439065 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Liberté syndicale : pas de conquête sociale sans liberté syndicale

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Liberté syndicale : pas de conquête sociale sans liberté syndicale



Partout en France, des mobilisations fortes ont été engagées pour soutenir les "16 d’Air France" et les libertés syndicales.

Aujourd’hui, les "16" devaient comparaitre devant le Tribunal de Bobigny. Le procès a été reporté aux 27 et 28 septembre ; une décision de nature à permettre un traitement sérieux du dossier. Ce qui leur est reproché n’est ni plus ni moins que la défense de l’emploi et de l’activité d’Air France.

Celles et ceux qui se battent pour le progrès social, pour défendre leur emploi, sont souvent poursuivis alors que ceux qui provoquent ces colères ne le sont que très rarement.

La criminalisation de l’activité syndicale et de la répression anti syndicale est intolérable et inacceptable. Nous ne sommes pas dupes : elle a d’abord pour objectif d’empêcher toute organisation et expression des salariés, toute expression et action syndicale.

Dans cette période de mobilisation intense contre la loi Travail, des milliers de militants dans tout le pays, dont 4000 à Bobigny, se sont mobilisés pour montrer leur solidarité et leur soutien aux camarades poursuivis, et exiger :
- La relaxe de nos camarades ;
- L’arrêt de toutes les poursuites judiciaires en cours ;
- Une loi d’amnistie ;
- De nouveaux droits pour les libertés syndicales.

Les libertés syndicales ont été obtenues par la lutte, nous nous battrons pour les faire respecter.



Article mis en ligne le 27 mai 2016 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68