"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439088 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Dégradations : la CGT condamne l’attaque et les dégradations commises contre le siège de la CFDT hier soir

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


Dégradations : la CGT condamne l’attaque et les dégradations commises contre le siège de la CFDT hier soir



Le siège de la CFDT a été attaqué, tagué et dégradé cette nuit par des individus cagoulés. De tels actes sont inadmissibles et condamnables.

La CGT est attachée à la démocratie et au pluralisme d’expressions. Quelles que soient les appréciations ou opinions divergentes qui peuvent s’exprimer comme c’est le cas pour la loi travail, la CGT ne cessera pour autant de se battre pour que vive un réel débat démocratique.

Il faut convaincre par ses idées et non contraindre par la violence !

Depuis plusieurs mois, des « casseurs » sévissent devant le cortège des manifestations et se sont attaqués au service d’ordre des organisations syndicales. Les exactions d’hier soir alimentent de nouveau la violence, avec pour seul objectif de détourner l’attention du cœur du problème qu’est la loi travail rejetée par une très large majorité des français et des organisations syndicales.

Plus que jamais cela confirme la très grande responsabilité du gouvernement à permettre la sortie de l’impasse.



Article mis en ligne le 24 juin 2016 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68