"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2341779 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mardi 13 juin 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
7 mars : la CGT se félicite de la forte mobilisation

Quoi de neuf ailleurs ?

article précédent    article suivant


7 mars : la CGT se félicite de la forte mobilisation



Aujourd’hui, des dizaines de milliers de salariés de la santé, des organismes sociaux, de la fonction publique d’État et des collectivités territoriales se sont mobilisés pour dire leur ras-le-bol de leurs conditions de travail, de l’épuisement professionnel, de leurs salaires insuffisants, du manque de personnel et de moyens.

Tous exigent un service public de qualité pour répondre aux besoins des usagers et non voué à la recherche effrénée de la rentabilité.

Les salariés des secteurs de l’Énergie restent toujours mobilisés, comme tous les mardis depuis plusieurs semaines, pour la revalorisation des salaires et contre la casse des industries électriques et gazières.

Les salariés d’Air France étaient aussi en grève aujourd’hui pour leurs salaires, tout personnel confondu.

À Paris, 35 000 manifestants ont défilé. En territoires, plus de 50 manifestations ont été décomptées ainsi que de très nombreux établissements en grève. Par exemple, à l’hôpital de Hauteville (01), on comptait 47% de grévistes. Du jamais vu !

À Tarbes (65), les salariés de la polyclinique de l’Ormeau étaient massivement présents dans la manifestation.

À Nice (06), 50% des crèches sont restées fermées, de même qu’une trentaine de cantines scolaires.

Partout, le climat était revendicatif et les salariés au rendez-vous de la mobilisation.

Demain, 8 mars, les initiatives prévues pour la journée de grèves et de manifestations pour les droits des femmes sont très nombreuses.

Il s’agit maintenant de faire converger toutes les mobilisations pour réussir la journée interprofessionnelle du 21 mars prochain.



Article mis en ligne le 7 mars 2017 par Laurent

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68