"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2428413 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Les salauds

Musique engagée

article précédent    article suivant

Les salauds






Par Coluche

Parlé : "Les salauds !", chanson engagée. Une chanson contre les bourgeois, qui crache son venin à la face de la société. Sans blague ! On va pas s’faire emmerder, non !

Chanté : Mon père est mort à la guerre Mon frère se tue au travail Et les salauds s’en moquent bien Que l’on crève comme des chiens Les salauds ! Les salauds !

C’est à la sueur de notre front Que les salauds gagnent leur pognon Et ils nous jettent pour faire ripaille Les copeaux de notre travail Les salauds ! Les salauds !

Oui mais un jour on sera fort Et dans les villes et dans les ports Les hommes lèveront leurs poings Pour foutre sur la gueule des rupins Des salauds

Alors ils nous envoient leur police Mais comme on est plus nombreux On va leur foutre sur la gueule Et on va leur faire bouffer leur képi Parce que moi, si y en a un qui vient m’emmerder, J’lui fous ma guitare à travers la gueule !

Alors merde ! On va pas s’faire emmerder par les flics, non ? Sans blague ! Mais ta gueule, toi, salaud !

(Il brise sa guitare et la piétine. L’orchestre attaque l’Internationale)



Article mis en ligne le 9 janvier 2008 par Louis

Popularité de l'article :
1%

lespapillonsblancs68